Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport



Le Julie Delmas est toujours bloqué

Publié le vendredi 27 juillet 2018 à 5:00
Aucun commentaire

Les gendarmes présents ce jeudi midi à Longoni

Deuxième nuit au mouillage pour le porte-container Julie Delmas. Le conflit de la manutention du port s’est un peu plus enlisait aujourd’hui. Comme nous l’indiquions ce jeudi midi, les forces de l’ordre ont pris place aux abords et dans l’enceinte du port en raison d’une opposition non violente entre des opérateurs du port.  La présence des salariés des deux entreprises manutentionnaires, Manu-Port et SMART, sur le quai de déchargement n° 2 a conduit les autorités portuaires a refusé l’accostage au porte-containers Julie Delmas pour la deuxième journée consécutive. Chaque entité s’estimait légitime à opérer le déchargement du navire.

Manu-Port, filiale de MCG le délégataire du port est lié par contrat avec l’armateur CMA-CGM pour le déchargement de ce bateau. Pour la SMART, le conseil départemental, autorité délégante du port, a retiré l’habilitation de manutention à Manu-Port la filiale de MCG par deux courriers datés des 17 et 23 juillet 2018. L’opération lui reviendrait donc.  Il est à noter que la SMART dispose des capacités techniques pour décharger le bateau et possède les autorisations de manutention sur le port, mais l’entreprise n’a pas de convention avec la CMA-CGM pour décharger ce navire.

Nouvelle rencontre ce vendredi matin

« On est dans l’attente, la situation est bloquée pour l’instant », constate le directeur de la SMART Jean-Claude Henry. Côté MCG, on répète que c’est le contrat qui prévaut. « L’armateur a décidé que MCG s’occupe de la manutention du Julie Delmas », souligne Jacques Martial Henry chargé de mission MCG et ancien conseiller départemental.

Cette situation pourrait conduire l’armateur à poursuivre son programme, sans décharger à Mayotte. Nous l’évoquions mercredi, le coût à l’heure d’un tel navire est de 4 000 € l’heure. Cette facture salée a de grandes chances, au final, de se répercuter sur le coût final des produits à Mayotte.

Une nouvelle réunion entre délégataire et délégant doit avoir lieu vendredi matin au conseil départemental pour trouver une issue au conflit des manutentionnaires ou tout du moins régler la situation du navire bloqué. L’autre voie de résolution pourrait être syndicale, le préfet a rencontré ce jeudi soir Salim Nahouda, secrétaire général de la CGTMa. Le syndicat représente des salariés aussi bien de la SMART que de Manu-Port.

Dans tous les cas de figure, une décision de justice est attendue pour la fin de semaine prochaine. En effet, la décision de la collectivité de retirer l’habilitation à Manu-Port a été attaquée par le délégataire. L’audience aura lieu le 2 août 2018 au tribunal administratif.

Axel Lebruman

Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
201 jours Coupure d'eau à Handréma
201 jours Le Forume des étudiants outre-mer se tiendra le 22 septembre 2018
204 jours "L'adaptation du droit du sol à Mayotte est un premier pas"
204 jours Appel à contribution pour une conférence internationale sur le Canal du Mozambique
204 jours Coupure d’eau potable dans tous les villages de Chirongui
204 jours Interruption de la distribution d’eau potable à Mtsapéré
204 jours Les Assises de l'islam sont lancées
204 jours EDM sécurise l’électricité 60 foyers à Dembéni
205 jours Ramlati Ali salue le vote pour l'encadrement du droit du sol à Mayotte

MAGAZINE
Les tarifs du parking de l'aéroport
Vos sorties du week-end


CARNET DE JUSTICE
Amende maximale requise contre l’ancienne cheffe de la DEAL de Mayotte
Amende maximale requise contre l'ancienne cheffe de la DEAL de Mayotte
Principe de fraternité, ce que la décision du conseil constitutionnel pourrait changer à Mayotte
Immigration : le Conseil constitutionnel censure le "délit de solidarité"
Immigration : le Conseil constitutionnel censure le « délit de solidarité »
Violent mais mentalement limité, il échappe à la prison
La salle "Mélanie" inaugurée ce mardi 10 mois après sa création
La salle « Mélanie » inaugurée ce mardi 10 mois après sa création


PORTRAITS
Photo Saandati
Autoportraits : La « coco » Saandati Ahamadi, « Femme leader »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
29°
25°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL