Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport



Les étudiants étrangers inquiets pour leur inscription dans le supérieur

Publié le mercredi 25 juillet 2018 à 4:30
Aucun commentaire

Hairiya Hassani, porte parole du Collectifs des étudiants étrangers

Depuis 2016, un processus  a été mis en place  entre les établissements scolaires, le vice-rectorat et la préfecture.  L’objectif est que les futurs bacheliers se signale à l’institution scolaire qui elle-même transmet ces données à la préfecture pour le traitement des dossiers administratifs. « Elle invitait les titulaires du Bac des années antérieures et les futurs bacheliers à faire une demande de titre de séjour et à constituer un dossier d’aide qui devait être déposé au Vice Rectorat au plus tard le 31 mars 2018 », ajoute Hairiya Hassani, porte-parole du collectif des étudiants étrangers.

La crainte d’une année blanche

Or, le mouvement social et la fermeture du bureau des étrangers au public ont semble-t-il  bloqué la machine. Depuis le 20 mars, le bureau des étrangers ne fonctionne que sur rendez-vous. Impossible donc pour un étudiant pressé par ses dates d’inscription d’accéder à l’administration sans convocation préalable. La porte-parole précise que même sans quitter le territoire, une situation dans laquelle un titre de séjour valable est indispensable pour les étrangers, les inscriptions peuvent être compromises. « Même ceux qui avaient obtenu une affectation à l’université de Dembéni voient leur inscription ou réinscription menacée en l’absence de documents administratifs en cours de validité. ».

Du côté de la préfecture, on répond que les délais de traitement sont de plusieurs semaines et que « si ces bacheliers se sont signalés, ils seront bel et bien reçus en vue du traitement de leur situation administrative », précise Eric de Wispelaere, le secrétaire général de la préfecture de Mayotte.

Le Collectif des étudiants étrangers demande à être reçu en urgence par le préfet pour « éviter une année blanche » de toute inscription dans les études supérieures.

Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
420 jours Coupure d'eau à Handréma
420 jours Le Forume des étudiants outre-mer se tiendra le 22 septembre 2018
423 jours "L'adaptation du droit du sol à Mayotte est un premier pas"
423 jours Appel à contribution pour une conférence internationale sur le Canal du Mozambique
423 jours Coupure d’eau potable dans tous les villages de Chirongui
423 jours Interruption de la distribution d’eau potable à Mtsapéré
423 jours Les Assises de l'islam sont lancées
423 jours EDM sécurise l’électricité 60 foyers à Dembéni
424 jours Ramlati Ali salue le vote pour l'encadrement du droit du sol à Mayotte

MAGAZINE
Les tarifs du parking de l'aéroport
Vos sorties du week-end


CARNET DE JUSTICE
Amende maximale requise contre l'ancienne cheffe de la DEAL de Mayotte
Amende maximale requise contre l’ancienne cheffe de la DEAL de Mayotte
Principe de fraternité, ce que la décision du conseil constitutionnel pourrait changer à Mayotte
Immigration : le Conseil constitutionnel censure le "délit de solidarité"
Immigration : le Conseil constitutionnel censure le « délit de solidarité »
Violent mais mentalement limité, il échappe à la prison
La salle "Mélanie" inaugurée ce mardi 10 mois après sa création
La salle « Mélanie » inaugurée ce mardi 10 mois après sa création


PORTRAITS
Photo Saandati
Autoportraits : La « coco » Saandati Ahamadi, « Femme leader »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
27°
23°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL