Politique Société Economie Education Faits Divers Océan Indien Environnement Santé Loisirs Sport



Ouangani part en danse : le hip-hop à valeur éducative

Publié le lundi 23 juillet 2018 à 4:30
Aucun commentaire

Les petits ont dominé les plus grands, ici en pleine répétition

Le projet « Ouangani en danse » est une réponse de l’association Hip-Hop évolution à un appel à projet lancé par la mairie de Ouangani d’une part et du Vice Rectorat. Son objectif premier est de créer un lien fraternel entre les jeunes de la commune.

 Pendant ces vacances scolaires quatre danseurs du crew Lil Styl’z sillonneront la commune de Ouangani pour initier les jeunes de 6 à 17 ans à la danse hip-hop. La première partie du projet consiste à susciter l’intérêt des jeunes pour la pratique du hip-hop. Pour l’occasion des exercices ont été mis en place. Ceux qui se distingueront de leurs camarades pourront intégrer la résidence qui devra mener à la création d’un spectacle. À ce sujet, Assez, chorégraphe chez Hip-Hop Evolution dévoile qu’il : « vas-y avoir une résidence spécifique dans lequel on vivra avec les jeunes pendant un moment pour créer ce spectacle. » Le spectacle fera l’objet d’une tournée dans la commune au mois d’octobre.

Les plus grands en séance de ciseaux

La principale difficulté que soulève le danseur dès le début de cette aventure : l’absence des filles. Assez justifie ce manque en expliquant que : « le Hip-Hop est une danse informelle [que] les parents ont besoins d’avoir beaucoup de confiance en termes de sécurité » ; ce que cette pratique ne peut pas toujours garantir. Cependant, celui qui a trouvé ses marques grâce au hip-hop reste optimiste et réaffirme sa volonté de dépasser ce frein : « on veut casser ses habitudes » insiste-t-il.

Apprendre avec la danse : « Pour être beau, il faut faire des trucs beaux. »

L’ADN de la création des crews de danse et de l’association Hip-Hop Evolution est également de mener des actions de prévention avec un apport disciplinaire inédit. « Ce projet comprend une dimension éducative. Beaucoup de jeunes sont dans la rue. Ici on arrive à leur apprendre quelque chose une fois que l’on a réussi à attirer leur attention. Par exemple : ne pas jeter des choses par terre, ne pas casser, ni manquer de respect ».

Le spectacle qui sera organisé à la fin de la résidence répondra à la question : « c’est quoi la commune de Ouangani ? » L’évènement sera l’occasion pour les animateurs d’inculquer des valeurs de réussite aux jeunes. Il s’agit avant tout nous livre Assez : « de faire comprendre aux jeunes que dans la commune de Ouangani il y’a des gens qui ont des origines et qui proviennent de pays différents ».

Samedi 14 juillet, la fin de séance de la première journée de Ouangani en danse.

Séparés en deux groupes de classe d’âge, les jeunes présents lors de la première séance de préparation avaient entre 6 et 13 ans. « Ça s’est bien passé. On est venu danser le break avec les amis et on a gagné », résume Albert, chef de crew des 6 à 10 ans. Une victoire respectée de la part des plus grands, mais qui n’empêchera pas ces derniers de mobiliser leurs efforts pour prendre leur revanche dès la prochaine séance. « Nous sommes contents parce que nous n’avons jamais fait de break. Je trouve que c’est quelque chose de très divertissant. À Ouangani on veut montrer aussi que nous savons aussi danser » exprime Ben Isac.

Après une semaine a partagé sa passion avec les jeunes de sa commune, ledit Assez reste fairplay vis-à-vis de l’enchainement des événements. Il commence à constater une ouverture d’esprit du côté de Ouangani et Barakani avec notamment l’arrivée des jeunes filles. « Ouangani est une commune de danse » rassure le danseur. En effet avec Lil Sty’z, crew de la commune de Ouangani, Mayotte est devenue en 2015 le premier groupe outre-mer à avoir gagné le meilleur show Battle of the year (BOTY).

Moussa Attoumani

Laissez un commentaire sur l'article

Réagissez

Vous devez être inscrit pour laisser un commentaire.



L'ACTUALITE EN BREF
239 jours Coupure d'eau à Handréma
239 jours Le Forume des étudiants outre-mer se tiendra le 22 septembre 2018
242 jours "L'adaptation du droit du sol à Mayotte est un premier pas"
242 jours Appel à contribution pour une conférence internationale sur le Canal du Mozambique
242 jours Coupure d’eau potable dans tous les villages de Chirongui
242 jours Interruption de la distribution d’eau potable à Mtsapéré
242 jours Les Assises de l'islam sont lancées
242 jours EDM sécurise l’électricité 60 foyers à Dembéni
243 jours Ramlati Ali salue le vote pour l'encadrement du droit du sol à Mayotte

MAGAZINE
Les tarifs du parking de l'aéroport
Vos sorties du week-end


CARNET DE JUSTICE
Amende maximale requise contre l'ancienne cheffe de la DEAL de Mayotte
Amende maximale requise contre l’ancienne cheffe de la DEAL de Mayotte
Principe de fraternité, ce que la décision du conseil constitutionnel pourrait changer à Mayotte
Immigration : le Conseil constitutionnel censure le "délit de solidarité"
Immigration : le Conseil constitutionnel censure le « délit de solidarité »
Violent mais mentalement limité, il échappe à la prison
La salle "Mélanie" inaugurée ce mardi 10 mois après sa création
La salle « Mélanie » inaugurée ce mardi 10 mois après sa création


PORTRAITS
Photo Saandati
Autoportraits : La « coco » Saandati Ahamadi, « Femme leader »



Peugeot Partner

6 500€

Sun Odyssey 45.2

Baisse de prix
65 000€

Offre d'emploi

RESPONSABLE COMPTABLE ET FINANCIER


LA METEO A 5 JOURS
météo
30°
27°
tiempo.com  +info

JDM EN PDF


L'AGENDA
Pas de Évènements


HORAIRES DES BARGES
Petite terre - Quai Issoufali
  • Toutes les 1/2 heures
    de 05h30 à 20h00
  • Toutes les heures
    de 20h00 à 00h00
Grande terre - Gare maritime
  • Toutes les 1/2 heures
    de 06h00 à 20h30
  • Toutes les heures
    de 20h30 à 00h30

LE JOURNAL
SUIVEZ NOUS
LE JOURNAL